top of page
1

1. À 17 ans, tu tombes enceinte. Tu pensais que ce n'était pas possible, la première fois.... Une erreur de jeunesse. Le garçon n'est pas ton petit ami, et tu ne veux pas qu'il entre définitivement dans ta vie. Que vas-tu faire ?

a. Tu décides d'avorter. En France, une fillle mineure peut prendre seule cette décision. En Espagne, c'était également le cas jusqu'en 2015, mais maintenant tu as besoin de l'autorisation d'au moins un de tes parents. Si tu fais ce choix, tu retourneras au début et tu pourras oublier cette anecdote (quand tu reviendras au début du chapitre, retire le dé si tu fais 1, de nouveau) 

b. Tu décides de garder le bébé, soit parce que tu es contre l'avortement ou pour une toute autre raison. Tu seras mère adolescente. Lance un dé.

2

2 L'année du bac, tu n'as pas suffisamment étudié et tu vas redoubler. De plus, tu as souvent abusé de l'alcool et tu t'es laissée entraîner dans la spirale de la procrastination: quand tu récapitules, tu as passé beaucoup trop de temps sur les réseaux sociaux ou à regarder des bêtises sur youtube. Tes parents te sermonnent et toi, tu promets que tu seras meilleure élève l'année prochaine. Mais au fond, comment tu envisages l'anné à venir?

a. Pas très différente de l'année précédente. Mais cette fois, tu penses que ce sera plus facile, tu n'es pas trop loin du niveau requis, avec un petit effort au dernier moment tu y arriveras. Tu te promets de perdre moins de temps sur internet, mais tu aimes la vie que tu mènes et tu ne veux pas renoncer à sortir de temps en temps avec tes copines. Lance un dé et clique sur le résultat.

 

b. Cela t'a servi d'avertissement. Tu décides de changer du tout au tout, d'être plus sérieuse et d'étudier vraiment. Lance un dé

3

3 Tu as réagis au bon moment, et tu t'es mise à étudier suffisamment pour terminer tes études secondaires, puis, les années suivantes, tu as commencé à acquérir une vraie motivation pour étudier. Tu obtiens une licence à l'université 4 ans plus tard. Tu as étudié lettres modernes parce que tu aimes la littérature et aussi parce que tes meilleures amies étaient dans cette fac. Tu n'as pas trop pensé aux débouchés de cette filière, et maintenant que tu as terminé tes études, tu te rends compte qu'il n'y a pas beaucoup de possiblités de travail mis à part l'enseignement. Tu décides de passer le concours pour devenir prof de secondaire. Cela représente beaucoup d'efforts et de sacrifices, des heures et des heures d'étude, mais au final tu obtiens une note qui te permet d'effectuer des remplacements.

 

Tu commences à travailler à 26 ans, pour couvrir le congé d'un professeur quelques semaines dans une ville à une centaine de kilomètres de chez toi. Pour ton second remplacement, tu as le droit à une ville plus proche et le travail dure plusieurs mois. La réalité de l'enseignement est très frustrante, tu dois consacrer de nombreuses heures de travail à la maison pour préparer les cours et corriger les examens, et les résultats ne sont pas à la hauteur du travail fourni. Les élèves écoutent à peine tes explications, ne s'intéressent à rien et souhaient juste obtenir la meilleure note possible sans faire le moindre effort. La première année, tu es à deux doigts de présenter ta démission et tu te sens émotionnellement touchée. Mais petit à petit, tu prends  de l'expérience et de la confiance en toi... À 28 ans, tu passes de nouveau le concours et c'est particulièrement difficile, parce que tu dois combiner travail et études, tu n'as pratiquement pas de temps pour toi, mais tu réussis à obtenir un poste vacant. Il te reste juste une dernière étape pour devenir fonctionnaire, mais tu as déjà un pied et demi dans la profession..

4 Tu voulais être mécanicienne, mais ça ne s'est pas très bien passé pour toi. Il y avait beaucoup de garçons buyants dans ta classe, tu étais la seule fille et tu n'étais pas très bien intégrée. Tu en avais assez d'écouter les mêmes commentaires machistes tous les jours, des mêmes plaisanteries de mauvais goût... La formation, ce n'était pas ce que tu pensais non plus, trop théorique... Et finalement, tu as perdu la motivation et abandonné les études avec le strict minimum: le diplôme de l'enseignement secondaire (pour la France, le brevet des collèges), mais rien de plus. Tu as commencé à travailler assez jeune, mais tu n'avais aucun diplôme et tu ne pouvais trouver que des emplois temporaires: serveuse, livreuse, baby-sitter… Tu as continué à vivre chez tes parents jusqu'à 28 ans, tu ne gagnais pas assez pour pouvoir louer un appartement et t'émanciper. Pendant des années, tu t'es sentie un peu déprimée, avec le sentiment de ne pas avoir de vie propre et l'angoisse de l'avenir. À 28 ans, tu deviens caissière dans un supermarché. Un travail pénible pour juste le salaire minimum, mais au moins, c'est un contrat indéfini qui te permet d'essayer d'avoir une vie indépendante en dehors du cocon familial. 

4
5

5. Au lycée pro, tu t'es rendue compte dès la rentrée que tu étais la seule fille de la classe. Il est encore assez rare de voir des filles plombières, électriciennes, soudeuses, ou mécaniciennes comme toi... Tu as dû avaler les commentaires machos de tes camarades, mais les professeurs t'ont beaucoup aidé et finalement, tu as obtenu ton diplôme. Tu as connu quelques petits problèmes au cours de tes stages en entreprise, les patrons n'avaient jamais vu une fille dans leurs ateliers et n'avaient pas confiance. Ensuite, tu as eu du mal à te faire une place dans la profession, cela t'a pris plus de temps que tes anciens camarades de classe, tu ne sais pas exactement pourquoi: parce qu'ils avaient tous quelqu'un dans leur entourage susceptible de les faire entrer dans un atelier, ou parce qu'on embauche plus facilement des garçons que des filles? Tu ne le sauras probablement jamais. Tu travailles pour des entreprises d'intérim et tu passes d'un emploi à l'autre, pendant une dizaine d'années, alternant les mois de travail intense et les périodes de chômage. Enfin un jour, un garage où tu as déjà effectué un stage te rappelle pour te proposer un contrat à durée indéterminée. Tu acceptes, enthousiaste, car tu t'es toujours sentie à l'aise dans cette entreprise et parce que le salaire, bien que peu élevé, te permettra enfin de quitter la maison de tes parents, de louer un appartement et de t'émanciper. A 30 ans, il était temps.

6

6. Tu n'as pas pu terminer tes études d'ingénieur, trop difficile, et tu as opté pour une autre filière, en fac de sciences. Quelques années plus tard, tu obtiens ta licence, mais tu te rends compte qu'à part l'enseignement, il n'y a pas beaucoup de débouchés. Tu commences donc à étudier pour passer le concours pour devenir professeur de mathématiques en secondaire. 

Cela représente beaucoup d'efforts et de sacrifices, des heures et des heures d'étude, mais au final tu obtiens une note qui te permet d'effectuer des remplacements.

Tu commences à travailler à 26 ans, pour couvrir le congé d'un professeur quelques semaines dans une ville à une centaine de kilomètres de chez toi. Pour ton second remplacement, tu as le droit à une ville plus proche et le travail dure plusieurs mois. La réalité de l'enseignement est très frustrante, tu dois consacrer de nombreuses heures de travail à la maison pour préparer les cours et corriger les examens, et les résultats ne sont pas à la hauteur du travail fourni. Les élèves écoutent à peine tes explications, ne s'intéressent à rien et souhaient juste obtenir la meilleure note possible sans faire le moindre effort. La première année, tu es à deux doigts de présenter ta démission et tu te sens émotionnellement touchée. Mais petit à petit, tu prends  de l'expérience et de la confiance ne toi... À 28 ans, tu passes de nouveau le concours et c'est particulièrement difficile, parce que tu dois combiner travail et études. Tu n'as pratiquement pas de temps pour toi, mais tu réussis à obtenir un poste vacant. Il te reste juste une dernière étape pour devenir fonctionnaire, mais tu as déjà un pied et demi dans la profession..

7

7. Tu es entrée dans une école d''ingénieurs. Tu as dû déménager vers une autre ville et louer un appartement d'étudiant à 18 ans, car ta filière n'existait pas dans ta ville. Les frais de scolarité étaient très élevés et cela a coûté beaucoup d'argent à tes parents, mais tu ne les as pas déçus, après cinq ans d'efforts, des heures et des heures d'étude, tu as obtenu ton diplôme. Cependant, l'année suivante, il a fallu faire un "master", des stages à l'étranger, d'autres en entreprise... Depuis que tu as le titre d'ingénieur, tu n'arrêtes pas de travailler gratuitement et tes parents ont dépensé vraiment beaucoup d'argent en une décennie. Tu te rends compte que la plupart de tes camarades sont issus de familles très aisées, les enfants de la classe moyenne comme toi ont plus de mal à suivre ce rythme et les bourses ne couvrent pas toutes les dépenses.

Tu signes enfin ton premier vrai contrat, près de dix ans après ton entrée à l'école d'ingénieurs. Ce n'est pas un contrat indéfini, mais dans ce métier tout est très fluctuant... Le salaire n'est pas si élevé, juste deux fois du salaire minimum, plus ou moins ce que gagne un professeur de secondaire, et tu dois travailler plus de 50 heures par semaine. Mais c'est difficile à comparer, il y a aussi des primes, des possibilités de promotion... En général, tes camarades de classe ont trouvé des emplois mieux payés que toi, mais tu ne sais pas non plus si c'est à cause du fait d'être une fille ou de ne connaître personne dans ton entourage susceptible de te pistonner pour entrer dans une entreprise. Tu as 30 ans et tu commences vraiment à travailler ...

8

8. Tu n'as pas voulu avorter, malgré l'avis de ton entourage (amis, famille) et tu accouches à 17 ans. Ta relation avec ta mère s'aggrave à peine quelques semaines après l'accouchement. Elle te reproche ton manque de responsabilité face à ta maternité, tu penses qu'elle est autoritaire et égoïste, qu'elle ne t'aide pas avec le bébé autant qu'elle te l'avait promis. Chaque jour, tu te disputes avec elle mais tu essaies d'encaisser, tu n'as pas d'autre choix. Deux ans plus tard, ton fils entre à l'école maternelle et tu commences à chercher un travail. Tu trouves un emploi de serveuse qui te permet de quitter la maison de tes parents pour t'installer dans un appartement, en cohabitation avec des étudiants. Tu cesses toute relation avec tes parents, tu abandonnes tes études et deviens indépendante.

 

Ton travail de serveuse ne dure qu'un an, puis tu enchaînes toutes sortes d'emplois précaires et peu rémunérés, que tu alternes avec de longues périodes de chômage. Tu es toujours en colère contre ta mère... Pendant ce temps, ton fils grandit et tu te rends compte que tu ne l'éduques pas comme tu devrais, tu le laisses trop longtemps seul devant l'écran du téléviseur, tu ne respectes pas toujours ses routines, son besoin de sommeil, Il ne se nourrit pas de façon très saine, des fois tu le protéges à l'excès et d'autres fois tu négliges son éducation, tu manques de constance... Tu te sens un peu déprimée, ton avenir est très incertain, ta vie très précaire et tu le reconnais toi-même: tu n'es pas assez mûre pour avoir tant de responsabilités. 

 

Tu as maintenant 23 ans. Depuis trois mois, tu travailles comme caissière dans un supermarché. Tu gagnes très peu, juste le salaire minimum, mais c'est un contrat à durée indéterminée et tu peux aussi, en parallèle, toucher une aide d'état aux familles monoparentales. Tu peux donc te permettre de vivre seule avec ton fils, dans un appartement en location.

Que vas-tu faire?

a. Dans ton nouveau travail, il y a un chef de rayon qui essaie de te draguer. Il est parfois un peu arrogant, un peu sexiste, mais il est amusant et assez mignon. Il dit qu'il est très amoureux de toi, que si te maries avec lui, tu n'auras plus à te soucier de ton avenir, et tu pourras t'arrêter de travailler. Tu acceptes de sortir avec lui. Si c'est ton choix, tire un dé et clique sur le résultat.

b. Tu penses que ce nouvel emploi est le bon moment pour te centrer et sortir de la déprime. Tu ne changes pas de cap mais tu décides d'être plus constante et plus responsable.

 

c. Tu essaies de te réconcilier avec ta mère. Tire un dé: si tu obtiens 1,2 ou 3, tu n'y parviens pas, et tu dois donc choisir l'option a ou b. Avec un 4 ou + clique sur le lien correspondant.

9

9. Décidément, tu aimes la fête. Tu bois de l'alcool, tu fumes des joints, et tu as déjà sniffé de la coke pour continuer la fête jusqu'au petit matin. Les week-ends commencent le mercredi et se terminent le dimanche soir. Lorsque tu ne bois pas, tu as mal à la tête et tu te sens très irritable... La relation avec tes parents empire de jour en jour. Tu ne vas plus en cours, tes parents te menacent de te renvoyer de chez eux. Enfin, un jour, tu te rends à l'évidence, tu as un problème avec les drogues. Tu ne sais pas comment arrêter. Tu essaies, mais la vie sans drogue semble très fade, tu tombes dans une profonde dépression. Lance un dé. Tu ne pourras te réhabiliter que sur un résultat de 4 ou plus, après plusieurs années. À 28 ans, tu entreras dans un supermarché comme caissière. Un travail pénible payé juste au salaire minimum, mais au moins, c'est un contrat à durée indéterminée qui te permettra d'essayer d'avoir une vie indépendante en dehors du cocon familial. 

10

10. Tu as 30 ans et près de 15 ans ont passé depuis que tu as réfléchi à ton avenir pour la première fois. Le temps a passé, tu t'es approchée le monde du travail, tu as travaillé... Mais on ne peut toujours pas dire que tu as définitivement fait un "trou" dans la société, ta carrière ne commence vraiment que maintenant. Autour de toi, tu te rends compte que la plupart des personnes de ta génération vit la même réalité: il est de plus en plus difficile de devenir un adulte indépendant. On se demande même si le contrat à durée indéterminée n'est pas une chose du passé, si nous n'aurons pas tous à vivre avec la possibilité du chômage pendant toute la vie.

Dans ce contexte de précarité généralisée, la crise permanente de l'emploi affecte l'ensemble de ta génération. Cependant, statistiquement, les femmes souffrent plus que les hommes de cette situation. Les métiers très masculins, qui sont aussi généralement les mieux payés, sont plus difficiles d'accès pour les filles. Pour l'instant, pour la tranche d'âge 18-30 ans, cette différence entre les sexes est encore subtile. L'écart commence à se creuser et à devenir évident plus tard, quand il s'agit de concilier vie professionnelle et vie familiale, et quand il s'agit de promotion à l'intérieur des entreprises, il existe souvent un «plafond de verre» qui empêche les femmes de monter les échelons de la hiérarchie.

Certaines professions impliquent plus de difficultés que d'autres pour les femmes. La fonction publique semble le cadre le plus sûr, le secteur qui génère le plus d'égalité entre les sexes et le plus de respect pour la conciliation... Mais il y a beaucoup de gens qui optent pour ces métiers et peu de place.

Tu as 30 ans et tu es célibataire. Il y a un garçon dans ta vie, ou plutôt, tu peux décider s'il entrera ou non. Tu ne sais pas si ta vie professionnelle sera affectée si tout d'un coup tu tombes enceinte. Certes, tout est beaucoup plus compliqué avec un enfant -ou plusieurs- à charge. Dans ces conditions, il est logique qu'en Europe il y ait de moins en moins d'enfants et que les femmes les aient de plus en plus tard, à 30 ans, voire 40 et même 45. Quoi qu'il en soit, tu vas décider des 10 prochaines années de ta vie. Que vas-tu faire?

a. Essayer de concilier vie familiale et vie professionnelle. Tu ne veux pas abandonner ton travail, mais en même temps, tu aimerais fonder une famille, avoir un enfant ou deux.  Tire un dé et clique sur le résultat correspondant.

b. Tu préfères abandonner le travail, du moins pour l'instant, pour devenir femme au foyer et avoir des enfants.

c. Tu veux continuer ce que tu fais, sans petit ami ni enfants.

 

 

d. Tu aimerais migrer en Allemagne. Ta chance dépendra en partie de ton niveau d'études.

11

11. Tu as deux enfants, mais quand le deuxième est né, les problèmes de communication avec ton mari se sont multipliés et vous avez décidé de divorcer, comme un couple sur 3 dans ton pays.

 

Le processus de séparation est un moment délicat, mais la justice agit rapidement et le juge prend peu de temps pour prononcer la sentence: tu as la garde des enfants (en Espagne, dans 71% des cas, la garde revient à la mère), ton ex-mari a les enfants un week-end sur deux et doit payer une pension. Tu es soulagée, parce que ces dernières années, tu n'étais pas heureuse. Cependant, à présent, combiner travail et vie familiale risque d'être encore plus compliqué. Clique sur le lien qui correspond à ta réalité

12

12 Tu comptes sur tes parents et la collaboration de ton mari pour concilier vie professionnelle et vie familiale. Mais peut-être que la réalité est différente de ce que tu espérais.

 

Tire un dé et clique sur le lien qui correspond : 

13

13. Pendant 10 ans, tu as dû combiner un travail difficile et mal rémunéré avec la garde de tes enfants, et tu étais absolument seule pour faire face à cette situation. Ta vie a été particulièrement stressante, plus d'une fois tu as été sur le point de jeter l'éponge, mais c'était impossible, tu ne pouvais pas te permettre de tomber dans la dépression, tes enfants avaient besoin de toi.

 

Maintenant que tu as 45 ans, tes enfants sont un peu plus âgés et n'ont pas besoin d'autant de soins. Cependant, tu te rends compte du peu de gratitude de ceux qui t'entourent: tes enfants te paraissent assez égoïstes, ils te demandent des portables, des vêtements de marque et d'autres luxes que te ne peux pas leur permettre, pire, parfois tu remarques qu'ils ont honte de toi. Tes parents vieillissent et commencent à devenir un fardeau plutôt qu'une aide. Pendant toutes ces années tu n'as pas eu de vie sociale et tu as perdu de vue peu à peu tes amies de la jeunesse. Quant au travail, on parle de modernisation de l'entreprise, de réajustement du personnel. Tes patrons ont tendance à sous-estimer le personnel de plus de 40 ans, en particulier les femmes. Tu as peur pour ton avenir.

14

14: Il a été très difficile de combiner ta profession avec l'éducation de tes enfants et tu t'es souvent sentie très seule. Les premières années, cela t'a paru de la folie, tu ne pouvais pas t'en sortir et tu a été sur le point de tomber dans une dépression, mais peu à peu tu t'es habituée à ces nouvelles réalités et les enfants, au fur et à mesure qu'ils grandissaient exigeaient moins de dédication. Heureusement, économiquement, tu n'as pas eu de grandes difficultés, tu as eu assez pour payer de temps en temps des baby-sitters pour pouvoir assister à des réunions... Maintenant tu as 45 ans, tes enfants sont adolescents et tu peux profiter un peu plus de ton temps. Tu remarques que tu as perdu de la qualité de vie par rapport aux personnes qui n'ont pas eu d'enfants.

15

15: Ta situation personnelle et familiale est devenue un réel obstacle pour ton travail. Dans ton entreprise, tu as de nombreuses responsabilités, tu dois souvent faire des heures supplémentaires non prévues, voyager pour affaires, assister à des réunions et conférences... Tu travailles facilement plus de 50 heures par semaine et en même temps, tu dois prendre soin de tes jeunes enfants. Tu es dans un état de stress permanent, tu as du mal à faire face à la situation. Tu sais que tu ne peux pas parler de ta situation au travail, il est très mal vu de se plaindre de ses horaires ou de parler de conciliation familiale. La seule fois où tu as mentionné tes problèmes familiaux, on t'a répondu que tu savais déjà à l'avance ce que signifiait être ingénieure, que tu peux toujours démissionner de ton poste, qu'il y a des milliers de personnes qui rêvent d'être à ta place. Heureusement, tu gagnes suffisamment d'argent, tu peux donc engager une nounou qui s'occupe des enfants pendant que tu travailles, mais parfois tu te demandes si c'est la vie que tu voulais vraiment... Que vas-tu faire?

a. Tu abandonnes ce travail qui accapare ta vie depuis si longtemps et tu décides de passer un concours pour devenir professeur de mathématiques.

b. Tu veux continuer ton travail. Les enfants grandiront et tu n'auras plus autant de difficultés plus tard.

16

16. Tu es une femme au foyer, tu as décidé d'arrêter de travailler pour prendre soin de tes deux enfants. Certes, ta situation est beaucoup plus détendue que les autres femmes qui courent toujours pour pouvoir concilier vie professionnelle et vie familiale, mais il y a un problème assez important: tu dépends financièrement de ton mari. Il se peut que tu envisages de retourner au travail dans une dizaine d'années, quand tes enfants seront plus âgés, mais tu sais qu'il est difficile pour une femme de plus de 40 ans de trouver du travail et d'autre part, tu ne sais pas si, après une longue interruption de ta vie professionnelle, tu disposeras de suffisamment d'années de cotisation pour profiter d'une retraite dans de bonnes conditions, d'ici environ vingt-cinq ans. Lance un dé.

17

17. Tu as décidé de continuer ta vie, sans petit ami ni charge familiale.

 

Si tu es enseignante ->

 

 

Si tu es caissière tu peux décider de continuer à travailler dans le supermarché ou essayer de monter une petite entreprise. Dans les deux cas, lance un dé.

Si tu es mécanicienne, tu peux décider de continuer de travailler dans la même entreprise, ou tu peux décider de monter une entreprise. Choisis ton option, lance un dé et clique sur le lien correspondant.

Si tu es ingénieure, rien ne t'empêche de travailler avec acharnement, d'accumuler des heures supplémentaires, des voyages d'affaires, des réunions... Tu veux grandir dans ton entreprise et arriver jusqu'à un poste de direction. Vérifie s'il y a un plafond de verre dans ton entreprise.

18

18: Tu as 40 ans et tu es une femme au foyer, mariée à un homme que tu aimes et avec deux enfants. Une famille modeste mais heureuse.

 

Maintenant, les enfants sont un peu plus âgés et tu as un peu plus de temps, il est peut-être temps de retourner au travail, de rester active et aussi, un peu d'argent à la maison ne ferait pas de mal. Si tu veux travailler, lance un dé et clique sur le résultat. Si tu veux continuer comme tu étais, ne lance pas de dés.

 

19

19: Après plusieurs années de dépression et de toxicomanie, tu es un jour victime d'un accident de la circulation. Tu conduisais sous l'effet d'une substance (alcool ou antidépresseurs) et tu n'as eu pas suffisamment de réflexes pour éviter un obstacle sur la route et freiner à temps. Tu meurs sur le coup, très jeune, à 33 ans.

FIN

20

20. Tu as 40 ans et tu es femme au foyer, tu as deux enfants et ton mari a un bon travail. Un mariage heureux, du moins, sans grandes surprises et ta vie est confortable. Maintenant, les enfants sont plus âgés et tu as un peu plus de temps, c'est peut-être le moment de retourner au travail, de rester active surtout, parce que tu n'as pas besoin d'argent, même si l'argent supplémentaire est toujours bienvenu pour faire un voyage, financer les études des enfants, ou pour acheter une résidence secondaire. Mais peut-être veux-tu continuer ta routine et t'abstenir de travailler. Lance un dé. Si tu fais 1, clique sur le lien correspondant. Si tu fais n'importe quel autre résultat, décide si tu veux ou non travailler et clique sur le lien correspondant.

21

21 Pendant une décennie, tu as été professeur en collège. Tu aimes ton travail et profites de tes vacances pour voyager et te consacrer à tes loisirs. Tu ne gagnes pas une fortune mais tu n'as personne à ta charge et tu as la sécurité d'emploi. Tu te sens heureuse et réalisée. Lance un dé et va au paragraphe correspondant.

22

22. Il y a une restructuration dans ton entreprise et tu es renvoyée avec peu de compensations. Tu cherches un nouvel emploi mais les mois passent et tu n'obtiens rien. À 32 ans, tu dois retourner chez tes parents. Tu sens que tu gâches ta jeunesse et tu as peur pour ton avenir... Que vas-tu faire ?

 

a. Tu connais un garçon qui est amoureux de toi. Quelqu'un de bien. Et avec un contrat indéfini. Tu l'épouses et tu deviens femme au foyer.

b. Tu décides de te mettre à ton compte et de monter une petite entreprise, liée au secteur automobile. Lance un dé et clique sur le lien correspondant. 

 

 

c. Tu veux continuer à chercher un emploi. Tu penses que tu n'as pas eu de chance pour le moment mais si tu insistes, tout finira par fonctionner. Lance un dé.

23

23. Tu touches juste mille euros par mois mais ça ne va pas trop mal pour toi. Tu vis avec le minimum, mais au moins tu te sens libre, sans attaches, ni enfants, ni mari... Tu as un contrat à durée indéterminée et tu te demandes si tu devrais acheter un appartement au lieu de louer, comme maintenant. Mais en voyant le prix du marché immobilier, tu as des doutes. Pour entrer dans ton budget, il faudrait que tu achètes un appartement pas encore construit, sur plans. Que vas-tu faire?

24

24. Ton entreprise est en réalité une franchise pour une grande multinationale. La firme qui t'embauche est très exigeante et te laisse très peu de bénéfices, juste assez pour survivre chaque mois. Tu ne vois pas comment tu pourrais prospérer comme ça. Que vas-tu faire?

 

a. Continuer, peut-être que les vents tourneront.

 

b. Essayer de chercher un emploi salarié et abandonner le projet d'entreprise -> lance un dé et clique sur le lien approprié. 

 

 

c. Tu laisses ton travail et tu épouses un vieil ami d'enfance. Tu ne ressens pas une passion débordante mais te le connais très bien et c'est un homme bien.

25

25. Tu diriges une petite entreprise liée à la réparation et à la vente de voitures d'occasion. Ça marche plutôt bien mais tu ne respires pas un instant. Tu atteins les 45 ans, tu gagnes assez bien ta vie, tu as économisé suffisamment d'argent, même si tu sais qu'une fois atteint l'âge de la retraite, tu n'auras pas le droit à une pension.

 

a. Tu décides d'investir: tu vas acheter des appartements dans une zone touristique côtière et les louer aux touristes pendant la saison estivale. Cela peut être une bonne source de revenus et tu peux continuer cette activité après la retraite. Lance un dé et clique sur le lien correspondant 

 

 

b. Tu continues comme ça. Tu es propriétaire de ta maison et tu penses avoir suffisamment mis de côté pour ta vieillesse.

26

26. Tu travailles dans un garage. Tu es dans un monde très masculin et tu l'as remarqué aussitôt. Au début, tu avais l'impression que devais faire tes preuves contamment, qu'aucun collègue ne croyait en tes possibilités, Mais petit à petit tu as montré ce que tu valais et tu t'es fait une place dans l'atelier. Tout va bien, cependant, tu n'as pas de sécurité de l'emploi, le garage ne génère pas de gros bénéfices, chaque année le propriétaire parle de réduire les effectifs durant l'été... Que te réserve l'avenir? Lance un dé. Avec un résultat de 5 ou 6, tu as la possibilité de reprendre l'entreprise de ton patron quand il partira à la retraite, mais tu peux refuser l'offre: dans ce cas, clique sur le lien "résultat 3 ou 4" pour continuer à être une salariée.

27

27. Tu as 45 ans et tu viens d'être expulsée de ton logement parce que tu ne pouvais pas payer le loyer. Jusqu'à présent, ta vie a été assez chaotique, au niveau de l'emploi, jusqu'à présent tu as été dans un état de précarité permanent et ces dernières années, tu n'avais pratiquement aucun revenu pour survivre. Sur le plan personnel et familial, tu as eu beaucoup de déceptions ... Et maintenant, au bout du compte, tu te retrouves seule, sans aucun soutien. Si tu avais un copain ou un mari, il est parti. Si tu as eu des enfants, ils sont maintenant plus âgés et ils ne peuvent pas (ou ne veulent pas) t'aider. Il en va de même avec tes amis, au fil des années, tu as perdu tes contacts, les dernières années tu étais déprimée et cela t'a empêché de nouer des liens.  Tire un dé et clique sur le résultat. 

28

28. Tu es ingénieure et tu viens d'avoir 45 ans. Tu as réussi à combiner travail et famille, au détriment de ton temps personnel. Tu as sacrifié beaucoup pour ta vie professionnelle et tu réalises qu'au bout du compte tu n'as pas autant prospéré que d'autres collègues (tous de sexe masculin) qui n'avaient pas ces attaches. Tu as raté des voyages, des conférences, des projets intéressants et tu n'as pas obtenu la promotion que tu désirais tant. Mais tu ne vas pas te plaindre non plus, tu gagnes pas mal d'argent. Maintenant, tes enfants sont plus âgés, tu es disponible et tu peux donner le maximum de toi-même. Normalement, si tu t'impliques à fond à partir de maintenant, tu pourras peut-être progresser dans ton entreprise... À moins qu'il n'y ait un plafond de verre qui empêche les femmes d'être cadres supérieurs... Tu l'ignores, il n'y a qu'une seule femme dans le conseil d'administration, et c'est la fille du directeur.

a. Si tu veux monter dans la hiérarchie, lance un dé

b. Mais peut-être que tu ne souhaites pas travailler aussi dur. Tu veux continuer comme ça et profiter d'une vie équilibrée. Lance un dé.

c. Peut-être, avec l'argent économisé, en plus de ton travail, souhaites-tu investir en achetant quelques appartements sur la plage, afin de pouvoir les louer en été aux touristes. Si cette option t'intéresse, lance un dé pour savoir comment le résultat de ton investissement 

29

29: Dans ta famille, avec un double salaire, tu vis plutôt bien, avec une bonne marge et de la sécurité en cas de coup de dur. Parfois, il t'a été difficile de concilier vie professionnelle et vie familiale, mais tu y es arrivée. Grâce, en grande partie, à ta mère, -que serait le travail féminin dans ce pays sans grands-parents?- Au fil des années, les enfants grandissent et tu as plus de temps libre. Que veux-tu faire après tes 45 ans?

 

Tu aimerais investir, acheter des appartements au bord de la plage et les louer aux touristes en été, en plus de ton travail. Si tu es intéressée, lance un dé et clique sur le résultat.

 

 

Tu souhaites continuer comme ça et profiter de l'âge mûr: faire des voyages, par exemple 

 

 

 

Tu penses qu'il est temps de t'impliquer dans quelque chose qui te passionne: vie associative, politique, activité culturelle ou artistique ...

30

30: Tu es partie tenter ta chance en Allemagne. Il y avait une offre d'emploi dans ton secteur, mais malheureusement, seulement pour un mois. Après cela, tu n'as rien trouvé, en plus tout est très cher et tu ne parles pas allemand. Si tu veux t'intégrer, tu dois apprendre la langue, ce qui signifie attendre quelques mois dans le pays avant de pouvoir espérer trouver un bon emploi. Tu te sens un peu seule, même si tes colocataires (toutes espagnoles) sont très sympas. Maintenant c'est octobre, de longs mois de froid et de précarité t'attendent... Que vas-tu faire ? (si tu reviens à la maison, tu retrouveras le paragraphe précédent: mais cette fois-ci ne choisis pas d'émigrer) 

31

31: Tu es partie pour tenter ta chance en Allemagne. Il y avait une offre d'emploi dans ton secteur, mais malheureusement ce n'était que pour un mois. Après cela, tu n'as rien trouvé, la vie est très chère et tu ne parles pas allemand. Si tu veux t'intégrer, tu devras apprendre la langue, ce qui signifie attendre quelques mois dans le pays avant de pouvoir opter pour un bon emploi. Quoi qu'il en soit, tu te rends compte que l'offre d'emploi pour les étrangers sans diplôme est très limitée et mal payée: ménages, gardes d'enfants ou de personnes âgées, serveuse ... Il n'y a pas grand-chose de plus. Tu te sens un peu seule, même si tes colocataires (toutes espagnoles) sont très sympas. Maintenant on est en octobre, si tu restes, de longs mois de froid et de précarité t'attendent... Que vas-tu faire? Si tu veux rester en Allemagne, lance un dé et clique sur le résultat. Si tu décides de rentrer chez toi, tu n'as pas à lancer de dé. (tu retourneras au paragraphe précédent, et cette fois-ci tu ne pourras plus choisir d'émigrer) 

32

32: Tu as 45 ans. Tu as travaillé toute ta vie, mais tu n'as rien réussi à mettre de côté. Il te reste encore plus de 25 ans pour payer les traites de ta maison, un humble appartement dans un quartier populaire... Tu ne peux pas te permettre de grands luxes, tu n'as pas de voiture, tu ne pars pas en vacances. Tu touches environ mille euros, juste assez pour boucler tes fins de mois, parfois très difficilement. Mais tu n'as jamais eu besoin de la charité de personne, tu es indépendante et tu t'es toujours débrouillée toute seule pour aller de l'avant, et tu en es très fière. Si tu as eu des enfants, ils commencent à grandir et ils ne réclament pas autant d'attention, dans quelques années ils voleront de leurs propres ailes. Tu calcules que tu auras suffisamment cotisé pour obtenir une pension complète au cours de ta retraite, mais c'est un tout petit montant...

 

Comment vois-tu ton avenir?

 

Tu te sens un peu seule. Pourquoi pas vivre en couple? Les expériences que tu as eues n'ont pas été très bonnes, mais peut-être qu'au fil du temps, tu es plus ouverte à une relation et tu as plus de critères pour choisir l'homme qui te convient.

 

Tu souhaites monter une entreprise. Une grande multinationale du secteur de la mode et de l'habillement aide des gens comme toi pour ouvrir des points de vente dans le quartier. Tu demandes un prêt à la banque et tu te lances dans cette aventure.

 

 

 

Tu peux également décider de continuer comme ça. Tu te sens assez heureuse, pourquoi changer?

33

33: Tu as 43 ans. Tu es professeur depuis longtemps. Tu aimes ton travail, même si chaque année cela devient plus en plus compliqué, les élèves d'aujourd'hui sont plus dissipés et moins attentifs que quand tu as débuté dans la profession. Pendant une décennie, tu as dû combiner garde d'enfants et travail, une vie un peu stressante mais très remplie... Maintenant les enfants sont plus âgés, tu as plus de temps pour toi. Tu peux faire ce que tu veux, par exemple choisir de vivre en couple si tu as divorcé ou faire de nouveaux projets, en dehors du travail. Tu feras ce que tu voudras, tu mènes très bien ta vie, tu ne dépends de personne, tu fais partie de la "classe moyenne", voire aisée et tu as la sécurité de l'emploi. Comment envisages-tu ton avenir?

 

Tu souhaites investir en achetant des appartements sur la plage, pour les louer aux touristes pendant la période estivale. Si tu choisis cette option, lance un dé et clique sur le résultat.

 

 

 

Tu penses qu'il est temps de t'impliquer dans une activité qui te passionne: vie associative, création artistique, politique...

 

 

Continuer comme ça, profiter du bon temps. Voyager, s'amuser, garder quelque chose pour aider tes enfants si nécessaire.

34

34: Tu as 50 ans. Les enfants ont grandi, le plus âgé étudie dans une autre ville - ça a été dur de financer ses études - le second est toujours à la maison, mais tu n'as plus à t'en occuper comme avant, à présent tu as beaucoup plus de temps pour toi. Tu t'ennuies, de temps en temps les jours te semblent longs. Tu aimerais changer ta routine, mais tu n'as pas d'argent pour des voyages ou de grandes activités, et ton mari n'arrête pas de travailler. Toi aussi, tu as essayé, en son temps, de travailler, mais le marché de l'emploi est très dur pour une femme d'âge mûr comme toi et tu n'as rien trouvé d'intéressant. Quand tu penses à l'avenir, tu sais qu'au moins chez toi il y aura une pension, assez modeste, mais suffisante... Une seule pension, celle de ton mari, toi, tu ne recevras rien... Plus que jamais, tu réalises que tu dépends complètement de ton mari. Heureusement, vous vous aimez, en ce sens, tu as eu de la chance. Mais que se passerait-il si quelque chose arrivait à ton mari, dans l'avenir? Pourrais-tu vivre seul?

 

Que vas-tu faire ?

 

a. Tu souhaites monter une petite entreprise. Une grande multinationale du secteur de la mode et de l'habillement propose à des gens comme toi d'ouvrir des points de vente dans le quartier. Tu demandes un prêt à la banque et tu te lances dans cette aventure.

 

 

 

b. Tu ne vas pas te lancer dans de grandes aventures, surtout économiques, à ce stade de ta vie. Tu vas continuer de vivre ta vie routinière, et si tu t'ennuies, tu essaieras de remplir ton quotidien de petites choses: voir tes amies, lire et te cultiver, faire du jogging, prendre soin de toi, etc. Lance un dé et clique sur le lien correspondant

35

35: Tu as 50 ans. Les enfants ont grandi, le plus âgé est parti étudier à l'étranger. Le deuxième est toujours à la maison, mais tu n'as plus à t'en occuper comme avant, tu as à présent beaucoup plus de temps pour toi. Tu vis dans une belle maison, ta famille ne manque de rien et vous avez même un budget pour vos loisirs et vacances et de l'argent de côté ... Tout va bien, ton mari t'aime, vous êtes une famille heureuse... Cependant, tu commences à t'ennuyer. Pas toujours, mais de temps en temps tu te sens seule. Ton mari n'arrête pas de travailler, tu le vois juste le soir. Souvent, tu te sens inutile et complètement dépendante de ton mari. À un moment donné, tu as cherché un emploi, mais tu n'as rien trouvé d'intéressant, le monde du travail est difficile pour une mère qui doit s'occuper de jeunes enfants, et une fois que le femmes sont plus âgées, on vous dit que vous êtes trop vieilles. Quoi qu'il en soit, comment envisages-tu l'avenir?

 

a. Tu as une idée d'entreprise à monter: avec l'argent économisé, tu vas acheter deux appartements sur la plage et les louer aux touristes. Cela occupera ton temps et tu penses que ce sera un investissement qui peut vous rapporter beaucoup d'argent. Si ça t'intéresse, lance un dé et clique sur le résultat.

 

 

 

 

b. Tu ne vas pas te lancer dans de grandes aventures, à ce stade de ta vie. Tu vas continuer à vivre ta vie habituelle, et si tu t'ennuies, tu essaieras de remplir ton quotidien de petites choses: retrouver tes amis, lire et te cultiver, faire de la gym, prendre soin de toi, et voyager avec ton mari.

36

36: Tu as 43 ans. Tu es enseignante depuis de nombreuses années. Tu aimes ton travail, même si chaque année cela devient de plus en plus compliqué, les élèves d'aujourd'hui sont plus indisciplinés, moins attentifs que quand tu as débuté dans la profession. Mais ce métier te convient, tu as des vacances et le salaire, sans être une merveille, te permet de vivre confortablement et surtout, il te donne beaucoup de sécurité. Tu as toujours vécu seule et tu ne le regrettes pas, même si parfois tu te demandes si la solitude ne te pèsera pas quand viendra la retraite... Mais, il reste encore au moins 20 ans à vivre avant, tu ne veux pas penser à ces choses pour l'instant. Comment envisages-tu l'avenir?

 

a. Que dirais-tu de vivre en couple? Les expériences que tu as vécues n'ont pas été très bonnes, mais peut-être qu'avec le temps, tu es plus ouverte à une relation et tu as plus de critères pour choisir l'homme qui te convient.

 

 

 

b. Tu souhaites investir dans l'achat d'un appartement près de la plage pour le louer aux touristes pendant la saison estivale. Si tu choisis cette option, lance un dé et clique sur le résultat.

 

c. Tu penses qu'il est temps de t'impliquer dans une activité qui te passionne: la vie associative, la création artistique, la politique...

 

 

d. Continuer comme ça, profiter du temps. Voyager, sortir, s'amuser, etc. Lance un dé et clique sur le résultat 

37

37: Tu as pris une bonne décision quand tu as décidé de monter ta  propre entreprise: une petite boutique de souvenirs pour touristes dans la vieille ville. Dès le début, tout s'est très bien passé pour toi, même si la location de la boutique était chère, tu avais beaucoup de clients. Tu as su soigneusement sélectionner les produits que tu vendais, et tu est très douée pour convaincre les touristes. Tu as même appris à parler anglais et même un peu de français et d'allemand, de façon totalement autodidacte. Toi qui étais si mauvaise en anglais au collège ! 

A 40 ans, -après 15 ans d'expérience dans le commerce-, comment envisages-tu l'avenir?

 

a. Tu as la possibilité d'investir de l'argent dans un projet immobilier. Il s'agirait d'acheter des appartements sur la plage et de les louer aux touristes. Aimerais-tu te lancer dans les affaires? Lance un dé et découvre le résultat de ton investissement

 

b. Mais peut-être ne veux-tu pas courir ce risque et que tes objectifs sont différents: ces derniers temps, tu te rends compte qu'en dehors du travail, tu ne fais pas grand chose de ta vie et tu te sens un peu seule. Il y a un homme que tu apprécies beaucoup et tu décides de vivre en couple, et pourquoi pas avoir un enfant, après 40 ans c'est chose courante dans ton pays. Tu poursuivras ton activité, mais avec plus de tranquillité.

 

 

 

c. Tu n'as pas envie de vivre en couple, mais tu ne veux pas non plus risquer en achetant des appartements. Tu continues cmme ça, tu ne changes rien. 

38

38: Tu as 45 ans. Tu as monté une entreprise, mais ce n'est pas du tout ce que tu imaginais. Tu n'arrêtes pas de travailler et ne fais pratiquement pas de bénéfices. Il s'agit d'une franchise pour une grande marque, très exigeante qui ne te laisse pas gérer ton affaire comme tu l'entends. En théorie tu es indépendante, profession libérale, mais en réalité, c'est comme si tu étais salariée, mais sans la sécurité. Quand tu tombes malade, par exemple, tu perds de l'argent. Quand tu penses à l'avenir, tu ne sais pas si tu vas recevoir une pension décente, tu as encore dix ans pour payer ton appartement... Et tu te sens aussi très seule, tu n'as pas d'enfant à charge mais tu n'as pas non plus le temps pour toi... En fait, dans la vie tu ne fais que travailler. Tu es un peu déprimée. Comment envisages-tu l'avenir?

 

a. Tu vas déclarer ton entreprise en faillite et retourner à la recherche d'un emploi. Ton travail actuel ne te convient pas. Tire un dé et clique sur le lien correspondant.

 

 

b. Que dirais-tu de vivre en couple? Les expériences que tu as vécues n'ont pas été très bonnes, mais peut-être qu'avec le temps, tu es plus ouverte à une relation et tu as plus de critères pour choisir la personne qui te convient. Lance un dé et clique sur le résultat.

 

 

c. Tu vas continuer comme ça. Tu penses qu'en persévérant, on obtient toujours un résultat. Lance un dé et clique sur le résultat.

39

39. Un jour, lors d'un examen médical de routine, on te détecte un kyste cancéreux à la poitrine. Tu as un cancer du sein et n'as que 40 ans. C'est le cancer le plus fréquent chez les femmes, et il a un taux de survie élevé de plus de 90% dans ton pays. Le problème est que, dans ton cas, la tumeur est dans un état un peu avancée et tout est un peu plus compliqué. Tu affontes ce défi avec résignation et courage. Lance un dé et clique sur le lien correspondant à ton cas. Avec un résultat de 4 ou plus, cinq ans plus tard, le cancer n'est plus qu'un mauvais souvenir et tu reprends ta vie comme si de rien n'était. Tu retourneras au paragraphe antérieur, mais cette fois-ci, au moment de lancer le dé, ne tiens pas compte du score de 1 et retire le dé jusqu'à obtenir un autre résultat,